Nice People (2003 à 2006)
Des moments de communions forts et intenses qui m’ont fait prendre conscience de la futilité du déclic de mon appareil photo lorsque j’immortalisai ces personnages.